Formations

Examen théorique du code (ETG)

L’examen du code se présente sous la forme d’un questionnaire de 40 questions, triées par catégories (signalisation, priorités, visibilité, etc.),
auxquelles il vous faudra répondre correctement. Une marge de 5 erreurs vous est laissée pour que votre examen au code de la route soit validé.
Le temps laissé pour répondre varie en fonction des questions (c’est souvent 20 secondes). Le code est valable 5 ans après son obtention.

CHANGEMENT AVEC LE CODE EN CANDIDAT LIBRE : 

Code avec LA POSTE : deux salles ouvertes à Compiègne (rue de Paris et rue de la surveillance pour les examens). Inscription sur https://www.lecode.laposte.fr/passermonexamenducodeaveclaposte/

Bureau Véritas : bât 4, Square du Docteur Henri LABORIT, 60200 COMPIEGNE. https://codengo.bureauveritas.fr/portal/espace/candidat/connexion

Code avec SGS à ST MAXIMIN : https://www.objectifcode.sgs.com/salle-examen-saint-maximin…
Les réservations sont possibles sur www.objectifcode.com.

Permis B, véhicule automobile léger

Dès l’âge de 18 ans, pour conduire les véhicules pouvant comporter neuf places assises (au maximum avec le siège du conducteur) et dont le
poids total en charge ne dépasse pas 3,5t (y compris avec une remorque ne dépassant pas 750 Kg). Notre parc automobile est composé de C3 renouvelées chaque année.

AAC, la Conduite Accompagnée et CS, Conduite Supervisée

Dans le cadre de la réforme du permis de conduire, un arrêté du 22 décembre 2009 a modifié les règles de l’apprentissage anticipé de la conduite (AAC), plus communément appelé conduite accompagnée.

L’AAC s’adresse aux candidats de tous âges à partir de 15 ans. Dès lors qu’ils ont réussi l’épreuve de code (dès 15ans) et suivi au moins 20 heures de conduite dans une auto-école. Ils peuvent dorénavant passer le permis dès 17 ans 1/2 mais ne pourront conduire seuls qu’à partir de 18 ans.
C’est une formule qui permet d’optimiser ses chances de réussite au permis de conduire. De plus, les statistiques démontrent que les jeunes conducteurs de l’AAC ont 4 à 5 fois moins d’accidents que les conducteurs novices issus de la formation traditionnelle, dans la même tranche d’âge.
C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la « durée probatoire » est réduite pour ces nouveaux conducteurs. Dans la filière classique, les nouveaux titulaires du permis de conduire ne possèdent qu’un capital initial de six points, qui passe automatiquement à douze après une période de trois ans, sans infraction entraînant un retrait de points. Cette période n’est que de deux ans pour les nouveaux conducteurs qui ont suivi la conduite accompagnée.

Conduite accompagnée : ce qui change
Pour tous les candidats
* L’accompagnateur ne sera plus obligatoirement âgé de 28 ans minimum mais devra simplement avoir son permis depuis 5 ans sans avoir commis d’infractions graves.
* Les 3 000 km de conduite exigés dans le cadre de l’AAC devaient être parcourus dans un délai de trois ans au plus. Cette durée maximale est supprimée.
* Avant le début de l’apprentissage, l’élève et son accompagnateur devront obligatoirement passer deux heures avec le moniteur de l’auto-école.
Pour les plus de 18 ans
En fonction des compétences du candidat, le moniteur d’auto-école pourra l’autoriser à suivre un apprentissage anticipé (CS) sur une durée minimale de trois mois (au lieu d’un an dans le régime commun) et sur une distance minimale de 1 000 km (au lieu de 3 000).
Mais contrairement à l’AAC « classique », ce mode accéléré d’apprentissage ne réduit pas de trois à deux ans la durée de la période probatoire..

La formation AAC donne un meilleur taux de réussite à l’examen du permis de conduire et moins d’assurance à payer.

En savoir plus

Une question ?
Contactez-nous au 03 44 23 16 57
ou via notre formulaire de contact